Le Parfum du Bonheur

Pour ceux qui ne seraient pas habitués aux coutumes Françaises, le 1er Mai qui est un jour férié traditionnel, est associé au fait d’offrir du muguet pour apporter chance et bonheur à ceux qui le reçoivent.

Ses cloches parfumées et délicates ont inspiré l’un des plus grands créateurs de Mode de tous les temps, Christian Dior.

Elles sont ensuite devenues le porte bonheur, mais aussi l’emblème de sa maison de couture.

Il n’a pas fallu attendre bien longtemps avant qu’elles ne soient à l’origine de son quatrième parfum lancé en 1956 : Diorissimo.

Aussi on ne pouvait pas choisir de plus beau jour pour rendre hommage à un classique romantique créé par le maître parfumeur et  «nez» Edmond Roudniska près de la ville de Grasse, dans le sud de la France, berceau de l’industrie du parfum.

Diorissimo est réellement une essence florale, que l’on porte comme un talisman dédié à la chance,  frais comme un bouquet de muguet sous la rosée du matin, soit la note de coeur du parfum. La note de tête quant à elle vient de l’ylang-ylang de Mayotte, l’ensemble accompagné d’une note de fond issue du jasmin Egyptien.

Christian Dior demanda à son ami le talentueux illustrateur René Gruau de dessiner l’affiche désormais célèbre, une femme vue de dos portant à plein bras un énorme bouquet de muguet. Un chef-d’oeuvre en lui-même !

Diorissimo connut un succès immédiat car sa légèreté marquait une rupture avec le côté capiteux et enivrant attaché au monde des parfums de l’époque.

Il est absolument certain que ces fleurs emblématiques portèrent chance à la Maison Dior, et encore aujourd’hui la légende veut que ceux qui portent ne serait-ce qu’une once de Diorissimo soient instantanément joyeux. Alors…

Joyeux jour de 1er  Mai à tous.

Le Parfum du Bonheur