La Pharmacie Française – Une Histoire d’Amour avec l’Asie!

Il y a quelques semaines, vous avez dû lire mon post à propos des différents rituels de beauté au travers de l’Asie, et dans lequel je parlais aussi de quelques produits stars venus d’Extrème-Orient, tout spécialement de Corée où l’industrie cosmétique est particulièrement innovante. Quoiqu’il en soit, et c’est un fait, en dépit de certaines différences culturelles, il y a une chose que les consommateurs asiatiques ont en commun et tout spécialement lorsqu’ils sont en … mode touriste, c’est leur amour pour les produits de beauté pharmaceutiques Français.

Il y a déjà un certain temps, tout particulièrement en Chine et en Corée le marché asiatique a été stigmatisé à cause des produits de beauté contrefaits de telle façon que les consommateurs se ruent maintenant sur les pharmacies et lorsqu’ils sont en France, ils achètent en quantité des  marques « dermo-cosmétiques » Françaises, ce qui bouscule les pharmacies mais aussi leurs fournisseurs.

La saison forte pour les touristes Coréens, c’est Juillet et Août, et selon l’office du Tourisme Parisien, ils étaient 500.000 à visiter Paris dans cette période en 2013. Le shopping arrive au quatrième rang de leurs priorités, juste derrière la visite des musées, des parcs et jardins. Ils y consacrent 162€ (le touriste étranger type dépense 158€). Les Chinois dépensent davantage, dans les 197€, soit 25% de plus!

Par des températures avoisinant les 30°C on peut observer les cars des tour-opérateurs garés autour des Galeries Lafayette, et quelques mètres plus loin, une file de gens qui font la queue devant Maxipharma, une grande pharmacie, une sorte de «Mecque» pour  les touristes asiatiques en ce domaine, où tout est organisé, pensé, pour faciliter leurs achats, y compris un staff qui inclue des natifs pour présenter les marques et assurer les démonstrations dans toute une variété de langues.  Certaines pharmacies sont maintenant ouvertes 24/24 h et 7/7 jours pour se positionner sur ce nouveau marché.

Ainsi donc, que recherchent ces touristes et … pourquoi ?

Plus surprenant, ce que nous considérons parfois comme un produit de base est le plus recherché! Un de mes préférés « Créatine Eau Micélaire » de Bioderm, s’envole littéralement des rayons surtout lorsqu’il est vendu par lots de deux ou trois. Il en est de même pour la gamme de soins de cheveux René Furterer, comme pour des marques telles que Filorga, Nuxe, La Roche Posay, et Vichy qui invariablement pratiquent des remises sur le second produit acheté.

De très loin, la motivation essentielle reste le prix de ces marques de « dermo-cosmétiques », quand on estime qu’ils sont vendus à un prix trois fois inférieur, et même huit fois moins pour certains, particulièrement en ce qui concerne l’acheteur Coréen. Dans une pharmacie au Japon la marque Avène coûte dix fois plus !!!

Il semblerait que la plupart des touristes asiatiques n’aient pas confiance en les produits disponibles chez eux, du fait de la croissance de la contrefaçon. Alors, une fois en France, l’emblématique  croix verte et la blouse blanche du pharmacien les rassurent.

Lorsque que les pharmacies surfent sur cette énorme déferlante de fréquentation et de ventes, y a-t-il une face cachée derrière cette tendance? Tout d’abord, un groupe d’une cinquantaine ou plus de Coréens qui passe les portes ne peut pas être traité à la légère, et la pharmacie doit être en mesure d’agir en conséquence.

Il existe aussi un risque : que la clientèle locale se sente un peu débordée et préfère aller vers des lieux plus petits, plus tranquilles ce qui devrait inciter les pharmaciens désireux de s’engager dans cette voie à réfléchir à la pérennité de ce phénomène.

Pour conclure, les fournisseurs en dépit de la notoriété grandissante de leurs marques à l’étranger, sont en danger de rupture de stocks en France. Ainsi, certaines pharmacies limitent aujourd’hui le nombre de produits attribué à chaque individu. Dans l’une d’entre-elles par exemple, l’Eau d’Avène est limitée à cinq flacons par personne.  Il semblerait que l’achat en masse de certains produits ne se réserve pas uniquement pour l’usage personnel ou pour des proches.  En Chine et en Corée il y a des filières très organisées qui diluent et reconditionnent les produits pour fournir le marché «gris», un marché parallèle.

La morale de cette histoire ?

Si les ventes à succès de ces marques représentent un levier significatif pour la croissance, cela doit être utilisé avec beaucoup de précautions …

La Pharmacie Française – Une Histoire d’Amour avec l’Asie!