Sushi, Sashimi … Konjak?

Alors que je feuilletais un magazine dans le métro hier au soir, après une réunion épuisante , mon regard tomba sur cette photo. Mon ventre «  se réveillait) et la simple pensée de quelque nourriture Japonaise bonne pour la santé, apporta un peu de sourire sur mon visage éteint. C’est seulement en poursuivant ma lecture que ces gourmandises quelque peu minimalistes n’étaient pas faites pour être consommées, mais représentaient le dernier cri en matière de soins de visage, en provenance directe du pays du soleil levant.

Révolutionnaires, les éponges  Konjak sont issues du rhizome de la plante de Konjak, et peuvent servir à nettoyer les peaux les plus sensibles, avec une efficacité équivalente à celle d’un peeling ou d’une brosse nettoyante électrique.

Une fois humidifiées, elle prennent une souplesse et une texture gélatineuse surprenante. Leur composition forme barrière alcaline aqueuse qui protège la peau tout en dilatant les pores.

Les études japonaises prouvent que Konjak est plus douce à la peau que les plus douces des éponges naturelles.

Quand on est d’humeur à revenir aux basiques, peut être ne devrais-je pas le dire, puisque  les cosmétiques c’est notre affaire,  les produits nettoyants classiques pour le visage deviennent obsolètes.

Konjak existe dans des versions enrichies par des ingrédients actifs naturels, comme le charbon de bambou pour les peaux grasses, l’argile rose pour les épidermes sensibles, le thé vert pour aider à la réduction de l’acné et des boutons, ou encore le Yutu un agrume Japonais pour les peaux sèches.

Il existe des éponges plus grandes pour le corps, que l’on peut utiliser en y ajoutant une goutte de gel douche pour obtenir une mousse riche et onctueuse.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu(e)s par la promesse de ces merveilles orientales, elles ont encore plus d’un tour dans leur sac.

Contrairement aux éponges traditionnelles, celles de Konjak sont anti-bactériennes, ce qui signifie qu’elles peuvent être utilisées pendant plusieurs semaines, sans risque de prolifération bactérienne.  Il suffit simplement de rincer, d’essorer après l’utilisation puis de laisser sécher.

Alors, si vous voulez voyager léger cet été,  si vous voulez gagner de la place dans votre trousse  … c’est peut être le moment d’essayer …   

Sushi, Sashimi … Konjak?