Le Saviez Vous … ?

Saviez vous que de nombreuses et célèbres marques de cosmétiques s’impliquent dans une bonne cause.  Cela signifierait-il que beauté rime avec charité?

Après un weekend Téléthon «marathonien»  suivi et animé par des célébrités et des gens comme vous et moi réunis pour collecter des fonds pour les maladies génétiques rares et les handicaps lourds, et, en marge de la conférence Cop 21, j’ai pensé qu’il serait intéressant  d’observer le «charity business», du point de vue de l’industrie cosmétique, lorsqu’elle y participe.

Les fidèles de ce Blog savent déjà que La Rivière Distribution fait le choix de travailler, le plus que possible, avec des marques qui participent à des actions caritatifs.  Naturellement un des exemples les plus flagrants est celui de RevitaLash® Cosmetics qui verse tout au long de l’année une partie de ses bénéfices à la Recherche contre le Cancer du Sein et aux initiatives de sensibilisation pour récoltes de fonds.  Dans le même esprit, Marula Pure Beauty Oil™, suivant le principe du commerce équitable, aide des femmes dans le sud de l’Afrique à  nourrir vêtir et éduquer leurs enfants.

Mais de quelle manière les grands noms de la cosmétique s’y prennent-ils pour y contribuer?

On ne sera pas surpris que Georgio Armani ait choisi d’apporter son soutien à « Acqua For Life »  (Faut-il voir  là une certaine prémonition dans la création de ses parfums Acqua di Gio et Acqua di Gioia ?)

En 2011 Georgio Armani a rejoint la « Green Cross International » pour l’aider à financer le programme « Acqua for Life » (de l’eau pour la vie ) qui s’attaque au problème de la pénurie d’eau que certaine populations subissent et aussi au danger représenté par l’eau non potable.  Depuis la création de la Green Cross, 530 millions de litres d’eau potable on été produits par 162 infrastructures.

Ushuaïa, une des marques du groupe l’Oréal, a signé un partenariat avec « Alter Eco » fondé par Tristan Lecomte un pionnier du commerce équitable qui soutient les compagnies dans le développement de leurs efforts,  leur combat  pour apporter des solutions face aux échéances imposées par le réchauffement climatique.

En 2015, lorsque Ushuaïa a lancé sa gamme Bahia, un partenariat a été signé. Résultat : 20.000 arbres ont pu être plantés sur les berges de la rivière Sao Francisco ! Cette reforestation aide ainsi à combattre l’érosion et protège en même temps les plantations locales de café et d’acaï, les deux principaux ingrédients qui on inspiré Ushuaïa.

Yves Rocher, précurseur dans le domaine de la cosmétique botanique a choisi d’améliorer l’extraction de Sigesbeckia, une plante qui pousse sur les hauts plateaux de Madagascar.  En finançant une fabrique locale le processus d’extraction peut se faire sur l’île même au lieu de s’accomplir à l’extérieur.

Autre exemple, Melvita qui est un des premiers noms à promouvoir les cosmétiques naturels et bio sous le label « Cosmé Bio » forme des apiculteurs au Maroc, dans la région d’Essaouira, dans le but d’aider à la redécouverte des bienfaits que peuvent leur apporter les abeilles.  Cette action apporte un revenu supplémentaire bienvenu à celui que peut rapporter la saison d’exploitation de l’huile d’Argan.  30.000€ ont été alloués à cette cause.

La marque Japonaise Sheiseido a aussi choisi de dorloter les abeilles avec la société Orange, géant des télécommunications, en installant des ruches sur les toits de toutes leurs usines situées en France.

En sponsorisant une Start-Up locale, « Label Abeille », des capteurs placés sur les ruches transmettent en temps réel,  toutes les données relatives à l’état des abeilles, leur niveau d’hydratation et leur productivité, contribuant ainsi à leur protection.

Weleda un autre géant du naturel et bio contribue au commerce équitable en se fournissant en sésame bio au Mexique, bois de santal en Sri Lanka en lavande en Moldavie. Depuis la création de la marque, Weleda a signé des partenariats avec de nombreux producteurs locaux.

Klorane, à travers sa fondation créée en 1994  met en avant la plantation de palmiers dattiers dans le désert, un pari fou en lui-même. Quoiqu’il en soit, l’Institut Klorane a déjà planté 30.000 palmiers dattiers au Sénégal aidant ainsi la population locale bien reconnaissante de cette nouvelle source de revenus. Ils contribuent de même à l’éducation et à la sensibilisation d’où l’importance de ces arbres.

Au Burkina-Faso l’Oréal a mis en place un programme pour améliorer la qualité et la récolte de noix de Karité comme le fait Marula Pure Beauty Oil™ (marque de la Rivière Distribution).

D’autres initiatives peuvent retenir l’attention comme l’exposition de Street Art de Keihl’s, qui a récemment été montée dans le prestigieux magasin Parisien Le Bon Marché en faveur de l’association « Enfance et Partage ». Une vente aux enchères a rapporté 5900€ de dons, et encore plus à venir avec les fonds recueillis  issus de la vente des trois de leurs « best-sellers ».

Clarins de son côté a choisi de financer la recherche sur la Poly-arthrite, une pathologie qui touche plus de 100 millions de en Europe.  Chaque année Clarins verse 200.000 € à leur fondation pour la recherche créée en 1989.

Voilà,  un court survol de quelques uns des exemples les plus concrets dans le domaine caritatif de l’Industrie cosmétique.

Puisque nous y sommes, si vous n’avez pas eu le temps de faire un don pour le Téléthon,  il n’est pas trop tard et vous pouvez toujours le faire online.

Ils comptent sur vous !

http://www.afm-telethon.fr/espace-evenementiel?gclid=CKLFkPbhxskCFWITwwodMSAFSw#nav=/espace-evenementiel/mostrecent/1?xts=527873&xtor=SEC-10000270-GOO-%5BSite-Link%5D-%5B69923529971%5D-S-%5Btelethon%5D&idm=133864&ido=1258

Le Saviez Vous … ?