Une Région … Un Produit … de Bruges.

On me retrouve cette semaine au delà la frontière en Belgique et pour être plus précis, dans la pittoresque ville de Bruges.

Pour les addicts au chocolat comme moi, Bruges est très certainement l’épicentre d’un univers très chocolaté, et chacune des vitrines qui s’alignent sur les rues pavées de cette cité de carte postale en déborde …  des boîtes de pralines, aux fontaines de chocolat, ou aux sculptures des Saint Nicolas, que l’on célèbre le 6 décembre côtoyant des sex-toys en chocolat ….Oh là là !

Le lien entre Bruges et le cacao ne date pas d’hier. Il débute vers la fin du Moyen Age quand des familles de cette ville se mirent en quête de nouveaux produits à commercialiser.

Ils commencèrent par le sucre de canne de Madère, et lorsqu’au XVI ème siècle les Espagnols rapportèrent le cacao du Nouveau Monde ils apprirent rapidement à le mélanger avec du sucre.

S’ouvre ainsi le premier chapitre d’une longue histoire dont les pages ne cessent de s’ajouter les unes aux autres, et que vous n’allez pas tarder à découvrir.

Vous qui suivez le Blog de LRD, vous savez bien qu’à chacun de mes voyages j’ai pour habitude de rechercher le cosmétique original, la fragrance inconnue, quelque chose que je pourrais glisser dans mes bagages et cette escapade ne fait pas exception à la règle, puisque , surprise…surprise, ma découverts n’est faite que d’une seule matière … le chocolat!

C’est en 2011 que les cosmétiques « Be Chocolate » ont fait leur apparition en Belgique.  Le produit contient deux ingrédients principaux dérivés de la fève de cacao, le beurre et la poudre, chacun étant reconnu pour ses superbes  propriétés hydratantes, stimulantes, minéralisantes et anti-âge.

La gamme comprend dix traitements pour le visage et le corps.

Mon choix personnel et certainement le plus luxueux de tous pour un véritable instant gourmet se porte sur la mousse pralinée  clarifiante et exfoliante.

Contenant bien sûr les deux ingrédients majeurs communs à toute la gamme, elle est par ailleurs enrichie avec de l’huile de noix, de la glycérine, des cires végétales, ainsi qu’avec du sucre de canne pour un effet exfoliant,  naturel et doux.

Mon voyage  à Bruges ne pourrait être complet sans rapporter à la maison quelques un de ces comestibles  (qui risque fort de ne pas arriver d’une seule pièce dois-je  ajouter) et surtout dites moi qui pourrait résister à une exquise paire de « Shoeboutin » pur chocolat, avec ses semelles écarlates à 35€…. moi, j’appelle ça une affaire!

Une Région … Un Produit … de Bruges.