Un Soupçon de Sorcellerie!

 

Puisque nous sommes à la veille d’Halloween, ou presque, j’ai décidé de mettre sur le devant de la scène une tendance en plein essor dans l’industrie cosmétique, la « Sorcellerie » ou si vous préférez, toutes ces lotions, potions et autres poudres de Perlimpinpin. Dotés de soi-disant pouvoirs magiques, ces produits ont plutôt l’air de sortir du chaudron de la fée Carabosse plutôt que d’un laboratoire ultrasophistiqué !

Néanmoins, l’art du marketing des ces produits si ensorcelants n’est pas des plus simples à exercer.  Pour réussir un lancement il faut bien étudier la communication, les ingrédients, les textures et les couleurs ainsi que le packaging, bref maîtriser un ensemble capable d’envoûter la future consommatrice.

Pour commencer, la sémantique joue un rôle majeur dans le développement d’un produit et le vocabulaire utilisé doit refléter cet univers spécifique avec des mots tels que magie, sortilèges, ensorcelant, miraculeux ou encore scintillant ou envoûtant …

La marque « niche » Garancia en est l’exemple parfait avec « Abracadabaune Perfect Illusion », « Philtre Légendaire »,  « Sérum aux Essences Magiques » ou même ses « Larmes de Phantom »… la liste est longue.

Concernant les formules, il y a également une mise en lumière des ingrédients aux pouvoirs et aux promesses « magiques » ou « mystérieuses ».  Les extraits botaniques traditionnels font mouche ainsi que des actifs plus inattendus comme le venin d’abeille ou de serpent et la bave d’escargot que l’on trouve d’ailleurs chez « Ozée », une marque de soins Italienne que nous distribuons chez LRD.

En 2007, l’industrie cosmétique a vu le lancement de « Gemology », une gamme conçue autour des bienfaits d ‘extrait liquides de pierres précieuses qui évoque non seulement l’image de l’alchimiste dans son atelier mais aussi un sentiment de préciosité unique avec des préparations comme « Crème de Diamant » « Pluie de Cristal » ou « Perles de Tendresse ».

Le choix des textures et des couleurs n’est pas non plus le fruit du hasard puisqu’on y rencontre – des baumes naturels à l’aspect « apothicaire »,  des lotions translucides « ectoplasmiques » en passant par des poudres et des crèmes scintillantes et féeriques … c’est déjà  toute une histoire !

Ajoutez à cela une pincée de packaging « premium » saupoudrée d’accessoires ludiques comme les baguettes magiques, les pipettes en verre soufflé, les applicateurs en forme de pétales ou encore les houppettes en véritable duvet de cygne et le conte (de fées) prend toute son ampleur !

Alors, à l’approche de Halloween, laissez l’emblématique potiron aux enfants et faites-vous plaisir avec une touche de …. magie !

Un Soupçon de Sorcellerie!